PRESENTATION DE LA CERTIFICATION EMIC

Les champs d’activité, les débouchés, le type d’emploi.

Intitulé de la certification professionnelle :

Manageur(euse) des industries musicales

Objectif

La certification Manageur (euse) des industries musicales d’EMIC valide des compétences transversales passant par les fondamentaux du management, de la communication, du marketing, de la publicité, et de la vente dans le domaine des industries musicales dans l’objectif de leur permettre d’être directement opérationnel et donc d’entrer sur le marché du travail à l’issue de leur formation.

Pré requis :

Pour suivre la formation, qui aboutit à la certification, il est nécessaire de justifier des prérequis suivants :
– Détenir un niveau BAC+4 ou diplôme de niveau III (BAC+5) tout domaine confondu,
– Connaître l’environnement médiatique,
– Connaître les principaux champs du marketing,
– Maîtriser l’utilisation basique des nouvelles technologies de l’information et de la communication,
– Maîtriser le vocabulaire conversationnel de base en anglais.

Les voies d’accès : 

Conditions d’inscription à la certificationOuiNonComposition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’étudiantXLe jury est commun à toutes les voies d’accès.

Nombre et profils de personnes composant le jury 5

Le/La président.e du Jury    Collège employeur Le/La président.e d’EMIC FORMATION ou son/sa représentant.e.

1 spécialiste de l’industrie musicale ou un dirigeant d’une entreprise dans l’industrie musicale. Ces personnalités sont choisies sur proposition des ingénieurs pédagogiques d’EMIC FORMATION (Externe – Employeur)

Collège salarié2 professionnels en entreprise.

Salarié : 50%, Employeur : 50%

Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification dont professionnels qualifiés 80%

En contrat d’apprentissageX
Après un parcours de formation continueX
En contrat de professionnalisationX
Par VAEX

 

Formation initiale et continue

1-Pour postuler le candidat doit remplir un dossier de candidature complet.
Le dossier complet est composé d’une douzaine de questions sur ses motivations et son parcours, son CV, ses diplômes ou équivalences et sa lettre de motivation. L’ensemble de ces documents complémentaires doivent être envoyés par mail.

2-Examen des dossiers
Chaque semaine le Service des Admissions présente les dossiers au comité d’admission. Ce dernier est composé de 3 personnes (dont le directeur du centre de formation et le responsable pédagogique) et examine chaque dossier.
Une réponse est donnée au candidat sous 10 jours ouvrables.

Le comité d’admission met en place un process de vérification des pré-requis qui permet d’évaluer le niveau des compétences initiales du stagiaire. Si la candidature est recevable, le comité d’admission donne une réponse positive qui est communiquée par mail avec une fiche d’information sur EMIC. Une convocation pour un entretien face à face est proposée pour l’étape suivante.

3-Entretien en face à face dans les locaux de l’école dans le mois qui suit la réponse de l’étape 2
Entretien individuel d’une heure face à un jury de 3 personnes permet d’évaluer et vérifier son niveau, sa motivation, ses objectifs professionnels, les compétences qu’il souhaite acquérir.

Si le jury déclare que l’entretien est positif alors le candidat est déclaré admissible

4-Admissibilité
Un dossier de demande d’inscription est envoyé avec une fiche d’information concernant la demande d’inscription.
Si le retour est positif, EMIC envoie le formulaire final de ré-inscription avec une fiche d’information.

5-Ré inscription
Si le formulaire de ré-inscription est bien reçu alors le candidat est admis et reçoit les documents suivants
a) Programmes et objectifs détaillés de la formation DOCUMENT « Programme Pédagogique Référentiel de Formation »
b) Les modalités d’évaluation
c) Liste des formateurs / profs avec leur titres et ou qualités / volumes horaires / liste des matières
d) les horaires et planning annuel

Description de la procédure de VAE

Les étapes du processus de validation de la V.A.E.
Une demande de validation en deux temps

1- Évaluation de la recevabilité administrative de la demande :
¬ Téléchargement du formulaire Cerfa N°12818*02 « Demande de recevabilité à la Validation des Acquis de l’Expérience ».
¬ Envoi du dossier rempli à l’établissement délivrant le titre.
¬ Vérification de la recevabilité de la demande par l’école.
¬ Réponse prononcée dans un délai maximum de deux mois.
¬ Convocation du/de la candidat/e à un entretien avec un/e responsable V.A.E.
.

2- Dépôt du dossier N°2 de présentation de l’expérience :
¬ Entretien avec un/e responsable durant lequel le/la candidat(e) résume son parcours professionnel.
¬ Remise du dossier V.A.E. n°2 par l’école.
¬ Un accompagnement individualisé pourra être proposé au/à la candidat/e
¬ Élaboration du dossier VAE n°2. L’expérience est décrite sous forme de compétences, aptitudes et connaissances associées, acquises dans une activité salariée, non salariée ou bénévole. Ces acquis seront évalués au regard du référentiel de certification.
¬ Dépôt du dossier complet.
¬ Versement des frais de dossier d’un montant de 250€ et de jury d’un montant de 280€
¬ Jury de validation composé des professionnels concernés avec entretien.
¬ Après délibération, le jury de validation détermine les connaissances et aptitudes qu’il estime acquises. Il propose la délivrance partielle ou totale du certificat. Le bénéfice des composantes acquises peut être gardé à vie.
¬ Notification de la décision du jury.
¬ Attribution du titre ou acquisition complémentaire de compétences.

Descriptif des composantes de la certification :

Trois blocs de compétences permettant d’exercer les métiers de Manageur (euse) des industries musicales :

Bloc 1 : Analyse et veille sur le marché des industries musicales
Bloc 2 : Management des activités opérationnelles du secteur des industries musicales
Bloc 3 : Pilotage et management des équipes dans le secteur des industries musicales

Les modalités d’accès à la certification sont :

La validation se fait par jury de professionnels ; Dans le cas de la Formation initiale et de la formation continue : Valider les trois blocs de compétences ; soutenir un mémoire et justifier d’une expérience professionnelle (stage d’au moins 3 mois en entreprise). En cas de validation partielle, les blocs acquis le sont de façon illimitée. Une attestation est délivrée pour certifier l’acquisition des blocs de compétences.  Lorsque les trois blocs de compétences, le mémoire et le stage sont validés le candidat obtient le certificat de, Manageur(euse) des industries musicales.
Dans le cas de la VAE : Justifier d’une expérience professionnelle d’un an minimum dans le domaine de compétence de la certification ; acquisition des trois blocs de compétences au cours du parcours professionnel ; en cas de validation partielle, les blocs acquis le sont de façon illimitée.
Une attestation est délivrée pour certifier l’acquisition des blocs de compétences.
Étapes de la VAE : Etude de la recevabilité du candidat sur dossier de Justificatifs du Parcours professionnel, formulaire Cerfa N°12818*02 « Demande de recevabilité à la Validation des Acquis de l’Expérience » qui initie la démarche de recevabilité. Il est doublé d’un entretien.
Un avis favorable permet au/à la candidat(e) de s’engager dans l’étape suivante, la rédaction du dossier VAE n°2. En cas d’inadéquation du parcours professionnel du/de la candidat(e) avec la certification visée, le/la candidat(e) sera réorienté(e) en fonction de sa situation vers une autre structure.
Élaboration du dossier VAE n°2, l’expérience est décrite sous forme de compétences. Le jury VAE examine le dossier n°2. Après délibération, le jury détermine les si les acquis de l’expérience permettent d’obtenir le certificat de Manageur(euse) des industries musicales. Il propose au Directeur d’EMIC FORMATION, la délivrance partielle ou totale du certificat.

Les champs d’activités

La certification concerne la filière musicale dans son ensemble dans le cadre de son activité économique.
Les champs d’activité couvrent donc la production musicale (musique enregistrée), l’édition musicale, l’activité d’agente d’artiste (management d’artiste), la production de concerts ou de festival,les sites de diffusion de musique comme par exemple les sites de streaming et les start-ups musicales proposant des solutions innovantes pour la découverte de musique.

Les métiers concernés sont des métiers de management (en majorité : marketing, promotion, vente), et non des métiers techniques.

Le secteur professionnel artistique et culturel et ses structures peuvent varier en fonction du projet (musiques actuelles, jazz, musique classique, danse, organisateurs d’évènementiels, etc.). Le/La manageur(euse) des industries musicales peut exercer son activité en tant qu’indépendant ou au sein de :
– TPE (production musicale, manager/manageuse d’artiste, édition musicale, agent artistique, production de spectacles, festivale, start up musicale, distribution numérique de musique, etc.)
– PME-PMI (SA, SARL, SCOP, Association loi 1901) : labels indépendants, lieux de diffusions, cafés concerts, salles de spectacle ayant la licence d’entrepreneur de spectacle, compagnies, collectifs, festivals ;
– Grands groupes et filiales d’entreprises étrangères.
– Collectivités territoriales : centre culturels, théâtres municipaux, maisons des loisirs et de la culture, etc. L’autre cadre fréquent d’exercice est ce que l’on nomme les « majors » en franglais, les filiales nationales de multinationales du disque elles-mêmes issues des grosses entreprises des médias ou de l’entertainment (SONY, UNIVERSAL, WARNER).

Les débouchés

Essentiellement en France, et en grande partie dans le secteur privé.
Dans le secteur des entreprises privées : les entreprises de la production musicale (musique enregistrée), l’édition musicale, l’activité d’agente d’artiste (management d’artiste), la production de concerts ou de festival, les sites de diffusion de musique comme par exemple les sites de streaming et les start-ups musicales proposant des solutions innovantes pour la découverte de musique.
Le tissu économique est très dense et la plupart des entreprises sont des PME ou TPE
Dans le secteur public : programmateur d’une salle de concert appartenant au service public, organismes d’aide et soutien à la création dépendant du ministère de la culture (CNM, CNV, IRMA, FCM, Bureau Export)

Le type d’emplois

Chef de projets, Responsable label, Directeur marketing, Responsable marketing, Directeur digital, responsable digital, responsable promotion, trade manager, responsable commercial, Directeur Artistique, Directeur de production, Responsable supervision Musicale, Producteur de spectacle, Directeur marketing spectacle
Programmateur d’une salle de concert, Programmateur d’un festival, Administrateur d’un festival