Production audiovisuelle : comprendre la Chronologie des médias

Chronologie des medias

Quel est le point commun entre les films 1917, Invisible Man ou encore Le Cas Richard Jewell de Clint Eastwood ?

Sortis en salle en 2020, ils ont pu être diffusés plus tôt en VOD suite à la fermeture des cinémas (tout comme 31 autres films en France).

Chronologie des medias2

Habituellement, la diffusion de productions audiovisuelles en France est régulée par un régime assez strict et unique, que l’on appelle “chronologie des médias.”

Si vous vous êtes déjà demandé pourquoi vous attendiez aussi longtemps avant la diffusion d’un film à la télévision ou sur une plateforme de streaming, cet article est fait pour vous !

 

L’exception culturelle française

 

La chronologie des médias est le modèle d’exploitation des œuvres audiovisuelles par les différents diffuseurs du secteur (Sénat). Tous les films, qu’ils soient français ou étrangers, sont soumis à un parcours régulé par “fenêtres d’exploitation” (pour le cinéma, la télévision, le DVD, les plateformes etc.). La durée de la fenêtre d’exploitation est définie en fonction du niveau d’implication de chacun des acteurs du secteur audiovisuel dans la production de ces œuvres.

 

En France, la chronologie des médias a pour but de préserver l’exception culturelle française. Elle favorise ceux qui participent à la production du cinéma français en leur permettant de diffuser plus vite des films après leur sortie au cinéma. C’est notamment le cas pour Canal+ qui réinvestit une partie de son chiffre d’affaires dans la production cinématographique.

 

Pensée pour valoriser le film à sa sortie en salle, la chronologie des médias permet d’éviter qu’il ne soit trop vite “essoré”, c’est à dire visible sur de multiples supports en même temps. L’objectif est donc que le film reste rentable le plus longtemps possible.

Pensée dans les années 60 et légiférée en 1982, la chronologie des médias avait pour but de pallier la baisse de fréquentation en salles à cause de l’avènement de la télévision.

 

Organisation de la chronologie des médias

 

La chronologie des médias française est régulièrement révisée et s’adapte tant bien que mal aux évolutions technologiques et d’usages. En 2019, les fenêtres d’exploitation étaient les suivantes :

Chronologie audiovisuel

Bon à savoir : 

  • Si un film fait moins de 100 000 entrées au cinéma, les délais sont raccourcis.
  • Toutes les chaînes de télévision sont tenues d’investir au minimum 2,5% de leur CA dans le cinéma français. Canal+ est l’un des plus gros financeurs, ce qui lui permet de raccourcir les délais avant la diffusion d’un film sur sa chaîne.

 

Depuis 2020 et la crise de la COVID, une nouvelle réflexion a été entamée afin de repenser le rôle des plateformes et leur participation au financement du cinéma français, notamment avec l’acquisition de films français pour leurs catalogues. La décision devrait tomber fin mars 2021, avec le choix entre deux possibilités, qui viendraient bouleverser la chronologie des médias actuelle :

  • Si la plateforme investit 20% de son CA réalisé en France dans la production audiovisuelle et cinématographique, elle pourra diffuser des films à partir de 12 mois
  • Si la plateforme investit 25% de son CA, elle pourra diffuser des films avant 12 mois

 

Si vous souhaitez travailler dans le management de la production audiovisuelle, intégrez notre MBA Management Production TV, Digital et Cinéma à l’EMIC Paris