Théo Tanneau-Diplômé 2018-Directeur Artistique Junior (Talent Scout A&R)- Elektra/Warner Music

Théo Tanneau

Bonjour Théo, quel est votre parcours ?

J’ai obtenu, à l’EMC, un BTS audiovisuel option Son. Oui, avec le même directeur qui en prend pour son grade dans le morceau ‘C’est pour’ de Vald (pour la ref). Pendant 2 ans j’ai eu la chance de travailler en tant que régisseur général dans des salles parisiennes comme la Maroquinerie, la Bellevilloise, le New Morning ou encore le Pan Piper. À la suite de ces deux ans, je me suis dirigé vers le cinéma (qui n’était pas du tout fait pour moi) avec un Bachelor international de Réalisation à l’EICAR. Perdu dans des stages de séries TV sur M6 ou France Télévisions, j’ai décidé de me recentrer, après avoir obtenu ce diplôme, dans un domaine qui m’animait depuis tout jeune, LA MUSIQUE.

Bien décidé à me lancer dans cette industrie avec mon peu de connaissances, je décide de faire une pause dans mes études et de rejoindre un groupe de potes dans un projet très ambitieux, un label indépendant (Rooftops Horizon). Au fil du temps, je me rends vite compte que l’industrie musicale est semée d’embûches et pleine de complexités. Pour éviter de foncer dans le mur et d’entraîner des artistes dans des problèmes que je ne saurais gérer, je tombe sur une école, l’EMIC. Très réticent vis-à-vis des écoles privées, je vais au premier entretien à reculons et c’est là que je tombe sur 3 personnes passionnées qui m’ont, en 20 minutes, donné l’envie de m’inscrire dans leur école et de me surpasser. Car oui, je n’avais plus envie de faire d’études à ce moment précis. En un an, presque toutes les réponses à mes questions étaient éclaircies et je n’étais qu’en Master 1 ! L’envie d’apprendre et de parler musique du matin au soir avec des étudiants/intervenants, tous plus passionnés les uns que les autres, était très inspirant. La passion et la qualité des intervenants est vraiment la force de l’EMIC. À la fin du Master 1 et après un stage dans un label (Nowadays Records) en tant qu’Assistant Chef de Projet’, j’ai la chance d’être admis en Master 2 avec une alternance en tant que ‘Channel Manager’ chez Warner Music France.

Vous venez d’être embauché ?

Oui, après mon expérience de Channel Manager, je suis passé du service Digital de Warner au poste de Talent Scout/Assistant artistique en CDD dans le label Elektra.

Qu’est-ce que l’EMIC vous a apporté ?

L’EMIC m’a apporté beaucoup de choses, mais si je devais n’en citer une, je dirais la confiance en moi. Aujourd’hui quand je fais un rendez-vous avec des artistes qui m’intéressent, je me sens très à l’aise de pouvoir aborder tous les sujets-clé autour de la musique, grâce à toutes les connaissances et compétences que j’ai accumulées ces deux dernières années.