TENDANCES ET ENJEUX ÉCONOMIQUES DU SECTEUR MUSICAL 2019

Comme chaque année nous nous prêtons à l’exercice des « prévisions » pour la nouvelle année dans les secteurs que nous connaissons bien. Nous en avons listé 12 pour la filière musicale que nous détaillerons avec les étudiants tout au long du semestre. Nous vous proposons un extrait des 5 premières tendances.

Notre mission à l’EMIC est de former des étudiants « plug and play » directement opérationnels. Notre équipe pédagogique est constituée uniquement de professionnels en activité, ce qui permet un niveau d’expertise unique pour nos étudiants. La compréhension des enjeux de la filière est fondamentale pour leur employabilité, qui est la raison d’être de notre formation. 

C’est pour cette raison que nous mettons en perspective régulièrement les tendances et enjeux du secteur, soit durant les interventions, soit au travers de master class / conférences.

STREAMING : L’âge de l’accès Année 4

En 2019, le marché de la musique va continuer sa formidable croissance grâce à la forte croissance du streaming avec une progression à deux chiffres autour de 20% à 25%.

Le dernier trimestre 2018 va très certainement voir une hausse totalement exceptionnelle des ventes physiques avec le double effet des incroyables ventes du dernier album de Johnny Hallyday et du marché de Noël. Malgré cette croissance exceptionnelle des supports physiques, le marché de la musique continuera sa transition vers le streaming. Pour rappel, les derniers chiffres publiés par le SNEP (syndicat national des éditeurs phonographiques) pour le 1er semestre 2018, que nous analysions sur le blog ici montraient une ascension du streaming de + 23%.

HIP-HOP & MUSIQUE URBAINES dominent le marché 

Le rap / RnB et ses différentes tendances restent le genre dominant du marché en France. 

Même si la variété française, le rock et la pop internationale demeurent les genres qui dominent les ventes physiques, les musiques urbaines vont continuer à dominer le marché des ventes numériques en 2019, dans un environnement du streaming dont le modèle économique repose sur l’écoute et non l’acte d’achat. Ainsi le prouvent les scores des écoutes en streaming de Jul, Lomepal, Orelsan, Soprano, Dadju etc. dans les dernières semaines.

Aux États-Unis, sur les plateformes de streaming audio, le hip-hop compte déjà pour 27% des streams totaux, selon une étude publiée par BuzzAngle et détaillée ici.

GOOGLE ET LA NOUVELLE DIRECTIVE DU DROIT D’AUTEUR

Le Parlement européen a adopté en septembre 2018, avec une large majorité, le texte de la proposition de directive Copyright. Le vote définitif devait avoir lieu dans les prochaines semaines au premier trimestre 2019.

Il s’applique aux plateformes -comme YouTube- qui stockent et donnent accès à un nombre significatif d’œuvres protégées (musique, films, clips, photos…) mis en ligne par les internautes, et qui mettent en valeur ces contenus en vendant de la publicité

Ces plateformes bénéficiaient jusque-là d’un régime juridique qui leur était très favorable, mis en place en 2000, et qui les assimilait à des « hébergeurs », et par conséquent non responsables des contenus postés par les utilisateurs. L’article 13 de la directive spécifie désormais que ces plateformes réalisent un « acte de communication au public », qui les distinguent définitivement des simples « hébergeurs ». 

L’article 13, s’il est mis en œuvre en 2019, pourra avoir d’énormes répercussions pour l’industrie musicale et nous proposerons une conférence spécifique sur ce sujet, le 13 Février @emicparis, animée par Isabelle Szczepanski d’Electron Libre,  juriste et spécialiste du sujet.

VINYLE QUI DURE

Disparu dans les années 90, ce format, qui, contre tout attente, renaît de ces cendres depuis quelques années, va continuer de progresser pour représenter 1/4 du marché physique. Comme souligné par le SNEP ici il avait déjà progressé de +31% au premier semestre 2018, soit une part de marché qui avait doublée par rapport au 1er semestre 2018.

LES ENCEINTES CONNECTEES

Selon une récente étude Médiamétrie, déjà 1,7 millions de français possèdent une enceinte connectée. Cette année 2019 et les prochaines années, la reconnaissance vocale va reconfigurer l’ensemble des intervenants de la distribution de musique numérique puisque l’enceinte connectée tente désormais de rivaliser avec le mobile pour être l’appareil lecteur de musique de référence. 

Amazon et Google vont continuer à proposer un abonnement en streaming pour l’achat d’une enceinte connectée. Ne pouvant lutter contre la suprématie des smartphones et des systèmes d’exploitation Apple et Android, le « bundle » Enceinte connectée + abonnement musique streaming, reste, pour Amazon et Google, un bon cheval de Troie pour tenter de reconquérir les clients musique.

Amazon, Google, Apple, Microsoft et demain d’autres se lancent désormais dans la course des enceintes connectées et des abonnements en streaming.