Elodie Boutsingkham

Portrait étudiant : Elodie, chez Universal Pictures France

Bonjour Elodie, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Elodie, j’ai 23 ans et mes premiers pas vers le monde des industries créatives ont commencé sur le parquet du conservatoire en chaussons de danse. Très jeune, je découvre le partage d’une passion. À 8 ans, je regarde la série Heroes qui sera la première d’une longue liste qui ne cesse de s’allonger. Ainsi, depuis mon enfance, je découvre des univers dans lesquels je m’évade, je grandis avec des personnages de fiction et surtout : j’apprends à rêver grand.

Quel est votre parcours ?

Je n’ai pas toujours su que je souhaitais évoluer dans les industries créatives…

Après le lycée, j’intègre une école de commerce qui me permet d’acquérir de l’expérience professionnelle et de voyager. Je fais mes stages de première et deuxième année dans des secteurs qui n’ont rien à voir avec le milieu du divertissement et dans lesquels je ne m’épanouis pas.

Il faut que je travaille dans un milieu qui me fait vibrer : celui dans lequel je baigne depuis que je suis enfant. Alors, en quatrième et dernière année, je fais un stage chez Paramount Pictures France au département marketing digital. Je travaille sur des films comme Sonic, Sans Un Bruit 2 ou Top Gun malgré la crise sanitaire.

Mon diplôme en poche, je tente le marché du travail et plus particulièrement celui du cinéma, mais ce dernier n’est pas en forme : tous les cinémas sont fermés… J’occupe pendant un an un job alimentaire et alors que le monde du cinéma se relève doucement, je décide de reprendre ma formation en Master 2 Production TV, Cinéma et Digital à l’EMIC.

Depuis septembre 2021, je suis en alternance chez Universal Pictures France (Fast & Furious, James Bond, Jurassic World) où j’occupe le poste d’assistante chef de projet digital. J’ai pour mission d’accompagner les sorties cinéma à travers des campagnes digitales et plus particulièrement via la production et promotion de contenus digitaux.

Que vous apporte l’EMIC ?

L’EMIC m’apporte une connaissance très globale du secteur de l’audiovisuel en France : du développement de l’idée jusqu’à la distribution en passant par la pre et post production, la télévision, les plateformes et le cinéma. C’est une formation complète et au goût du jour dispensée par de grands noms de l’audiovisuel français.

Avec son rythme d’alternance 4j / 1j, l’EMIC représente une véritable opportunité qui permet d’avoir toutes les clés en main pour se lancer efficacement dans le milieu, même sans y avoir fait tout son cursus, mais simplement avec la passion et la motivation nécessaires.

Quel est votre projet professionnel ?

Mon but, à mon tour, est de mettre à disposition et de faire la promotion de contenus inspirants qui permettent aux jeunes de s’évader. Après la distribution de films au cinéma, je voudrais m’orienter vers la distribution de séries pour les plateformes afin de maintenir la liaison entre ma formation en marketing digital et les contenus audiovisuels.

Mon rêve est de pouvoir le faire à l’étranger pour continuer d’assouvir ma soif de découverte et de voyage. J’ai également découvert l’acquisition de fictions à l’EMIC et c’est une piste que je souhaiterais explorer.