Charlotte the Walt Disney Company

Portrait étudiant : Charlotte chez The Walt Disney Company

Bonjour Charlotte, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Charlotte et j’ai 25 ans. J’ai toujours été très studieuse à l’école et je me passionne facilement pour beaucoup de choses mais ma passion pour le cinéma n’a jamais changé. Lorsqu’un ami rencontré dans une association cinéphile m’a donné la possibilité de l’aider à organiser un festival de cinéma, j’ai compris que je ne voulais pas faire du cinéma mais le rendre accessible au public.

Quel est votre parcours ?

Après le lycée, j’ai eu ma première expérience au Festival du film canadien de Dieppe, ma ville natale, en tant que coordinatrice de la programmation et des invités. Je n’avais aucune expérience et j’ai pu découvrir des métiers passionnants et faire des rencontres qui m’ont incitée à poursuivre dans l’industrie audiovisuelle.

J’ai ensuite embrayé sur deux années de licence en cinéma/audiovisuel à La Sorbonne Nouvelle car je voulais acquérir une solide culture du cinéma. J’ai décidé en troisième année de quitter ma licence pour une formation plus professionnalisante, et rejoint un Bachelor en production et médiation culturelle pendant lequel j’ai fait un stage en communication pour le Mashup Film Festival.

Suite à cela j’ai décidé de partir à Montréal faire un DESS en gestion d’organisme culturel. En parallèle de cette formation j’ai effectué un stage en tant que responsable des bénévoles et de la médiation sur le festival Chromatic. J’ai terminé ma formation avec un dernier stage en tant qu’Assistante Festival Manager chez Charades, une entreprise spécialisée dans la vente de films à l’international.

Suite au Covid, j’ai décidé de reprendre une formation à l’EMIC (MBA 2e Année Production TV, Digital & Cinéma) et je suis entrée en alternance chez The Walt Disney Company en tant qu’assistante de programmation et conduite d’antenne pour les chaines National Geographic et Wild.

Que vous apporte l’EMIC ?

La première chose qui me vienne à l’esprit ce sont les rencontres avec les intervenants, tous des professionnels en activité, qui nous transmettent leurs expériences et qui échangent avec nous d’égal à égal.

Parmi les différentes formations que j’ai pu faire, c’est la première qui se concentre sur la pratique et nous challenge sur de réels projets qui sortent du cadre scolaire.

L’école met énormément en avant le savoir être professionnel et encourage une dynamique positive et de soutien entre les élèves, une richesse car nous avons tous des parcours très différents.

Quel est votre projet professionnel ?

Je souhaite travailler dans la distribution cinéma et défendre la place du cinéma en salle. J’espère aussi pouvoir travailler de nouveau en festival, mes meilleurs souvenirs professionnels. Le secteur audiovisuel est en pleine évolution et même avec une idée assez précise du métier que je veux exercer, je ne ferme aucune porte. J’aimerais sur le long terme développer un projet de centre socio-culturel qui me permette d’allier ma passion pour le cinéma et mon engagement écologique.