Portrait d’un ancien étudiant EMIC embauché – Thomas Pihan

Quel est votre parcours ? 

Voulant d’abord conserver la musique dans mon « jardin secret », j’ai commencé mon cursus avec une licence en histoire de l’art qui m’a mené à diriger une galerie d’Art pendant un an et demi. La passion étant plus forte, j’ai ensuite repris mes études, d’abord en management de projet culturel option musique pour la théorie puis à l’EMIC l’année dernière pour emmagasiner de l’expérience terrain.

Je suis également le manager des groupes  Pethrol  et L’an2000.

Vous venez d’être embauché chez IDOL, à quel poste ? Quelles sont vos responsabilités ?

A la suite de mon second stage, j’ai été embauché chez Idol, le distributeur digital au catalogue le plus stylé de l’industrie. Plus objectivement,  nous travaillons avec de prestigieux labels et artistes dont certains font parti de mes favoris depuis de longues années comme Erased Tapes, le label de Nils Frahm.

En relations avec nos labels et les plateformes digitales, mes missions vont de du suivi des sorties à l’application d’un calendrier marketing en passant par l’optimisation des métadonnées et l’ingestion de nouveaux catalogues.

Ce poste que je complète avec mes activités de manager me permet d’avoir une vision complète de l’industrie, et de ses futures évolutions.


Qu’est-ce que l’EMIC vous a apporté ? Qu’avez-vous aimé à l’EMIC

D’une manière générale l’EMIC m’a donné une vision d’ensemble sur tous les métiers de l’industrie musicale. Quels contrats lient quels partenaires, dans quelles conditions, etc. Pas de « professeur » mais des managers, éditeurs, tourneurs ou chefs de projets labels qui viennent partager une expérience, une vision. C’est ce qui m’a directement séduit dans cette école. Et, évidemment, l’EMIC m’a apporté un chouette réseau avec mes anciens camarades pour commencer, mais aussi les anciens élèves, les intervenants et toutes les personnes rencontrées dans les divers événements dans lesquels l’EMIC nous a invités comme le Midem ou le Mama.