Portrait d’un ancien étudiant EMIC embauché – Enzo Iannuzzi

Quel est votre parcours ?

J’ai une licence en Musique et Métiers du son et un master en Informatique musicale (option Composition et Musicologie) de l’Université Paris-Est Marne la Vallée.

En intégrant le MBA 2e année Musique de l’EMIC, j’ai fait mon premier stage en tant que rédacteur (musique et tech) sur le site Elise News et mon deuxième stage au sein du service artistique d’Universal Music Publishing France, département dirigé par Karim Ech-Choayby également intervenant à l’EMIC. 

Vous venez d’être embauché, à quel poste ? décrivez ce que vous faites/quelles sont vos responsabilités ?

A la suite de mon second stage, j’ai été embauché chez l’éditeur graphique Durand-Salabert-Eschig, la branche musique classique des éditions d’Universal France. C’est la réunion de trois maisons d’édition musicales plus que centenaires aux catalogues de musique du patrimoine et de musique contemporaine très triches et prestigieux acquis par Universal Publishing France il y a une dizaine d’année.

Je suis coordinateur du service promotion, mon rôle est de contribuer à la promotion des œuvres des compositeurs que nous avons signés, non pas auprès de médias, mais auprès d’orchestres et autre institutions susceptibles d’utiliser les œuvres de nos catalogues. La finalité en tant qu’éditeur et donc cessionnaire des œuvres, est qu’elles soient interprétées le plus possible, le business étant concentré sur la vente et la location de partitions, mais aussi les utilisations dérivées, tels les enregistrements, la synchronization, etc.

Cela passe entre autres par de la création de contenu (écrit mais aussi vidéo créée en interne ou non), de pitchs auprès du service synchro d’Universal Music Publishing (Pub & Cinéma). Je participe aussi à la réflexion autour de la digitalisation des partitions en rencontrant des startups spécialisées. J’ai quelques tâches en dehors du service promotion, plus liées à la relation avec le service copyright qui s’occupe de la rédaction des contrats de cession et du dépôt des œuvres à la SACEM.

La bourse EGALITE DES CHANCES vous a aidé à poursuivre vos études à l’EMIC en MBA 2E ANNEE MUSIQUE, qu’est-ce que l’EMIC vous a apporté ?

L’EMIC m’a apporté une vision claire sur chacun des métiers de l’industrie musicale, ce qui m’a permis de cibler au mieux ce dans quoi je voulais le plus travailler, c’est donc un énorme gain de temps. L’une des plus grandes forces de cette école est la création d’un premier réseau fort entre les personnes de notre promo et les anciens élèves, être au contact de personnes d’expériences différentes est extrêmement enrichissant.