Portrait d’un diplômé EMIC – Olivier Trenque

Quelques mots sur ton parcours ?Olivier Trenque, étudiant MBA 2e année Jeu Vidéo

 Je suis passé du chocolat aux jeux vidéo !
Pendant mes études post-bac, j’ai fait 5 ans d’alternance dans la grande distribution alimentaire (Commerce et logistique), et 3 ans en tant que chef de secteur chez Kambly France (biscuiterie premium).
J’avais pour mission de m’assurer que les produits étaient bien référencés en magasins, et de booster le chiffre d’affaires avec des opérations commerciales.

J’avais aussi 30 magasins en gestion directe sur la gamme de chocolat Camille Bloch. C’est-à-dire, visiter les magasins, voir l’état des stocks, passer commande auprès de notre logistique, mettre en place les produits et animer mon rayon avec des supports de vente.

J’ai fait 2 ans en logistique pour le groupe Carrefour en France (anciennes enseignes DIA).
Au sein de la direction régionale, j’étais approvisionneur sur le flux tendu (boucherie libre-service).
Cela consistait tous les jours à surveiller le stock de l’entrepôt et le stock des magasins pour passer commande auprès des fournisseurs. Un travail en coordination directe avec l’entrepôt pour la préparation des commandes et la gestion des plans de tournées (amont/aval), ainsi qu’avec le service marketing et les acheteurs au siège pour le référencement/suppression des produits, ainsi que les promotions sur catalogue.

En 2017, j’ai voulu me recentrer sur une passion : travailler dans l’industrie du jeu vidéo et acquérir des compétences en marketing.

Peux-tu nous décrire tes stages pendant ton année EMIC ?

J’ai fait 3 stages :

Un au S.E.L.L de 6 mois en tant qu’assistant communication & marketing. J’ai été en soutien pendant la Paris Games Week 2017 sur la partie opérationnelle en amont (gestion des places, mise à jour du listing, création d’outils de communication), pendant (soutien opérationnel, accompagnement de visites ministérielles) et après avec le post-mortem. J’ai aussi travaillé sur des missions plus transversales visant à promouvoir l’image du jeu vidéo.

Un 2eme stage de 4 mois au sein de l’agence Carburant comme chef de projet digital. J’ai notamment pu découvrir différents outils de travail comme Github, afin de coordonner le travail des développeurs avec les différents besoins (création de bot sur Messenger par exemple). J’ai participé à la création d’un shop-in-shop sur Amazon, ainsi que de l’achat média (Amazon, Facebook/Instagram et Twitter).

Un 3ème chez Link Digital Spirit de 6 mois en tant que coordinateur trade-marketing. J’avais plusieurs axes de travail : Bonus de précommande : Pour la sortie d’un jeu vidéo, mettre en relation les éditeurs de jeu et les retailers pour proposer un « + produit » permettant de booster les précommandes. Kits de presse : Créer une histoire autour de la sortie d’un jeu en associant différents goodies et un dossier de presse à destination des journalistes et influenceurs pour faire parler du jeu et viraliser le contenu sur les réseaux sociaux.

Je devais gérer les projets de A à Z (sélection du fournisseur, jusqu’à la livraison des produits chez le client) : des exemples de projets sont disponibles sur mon profil Linkedin.

Peux-tu nous citer 3 choses qui t’ont marqué/plu dans le cursus MBA 2ème Année JV, que tu as suivi l’année dernière à l’EMIC?

• Réseau : Aussi bien en cours, que lors de mes stages, j’ai pu découvrir de nombreux professionnels de l’industrie du JV pendant mon parcours à l’EMIC.

• Etudes ce cas : Les travaux en groupe étaient des vraies études données par les intervenants. Cela permettait de mettre en pratique les acquis. C’est comme un puzzle, tout s’enchaine et devient logique et une habitude à force de pratiquer.

• Liberté : J’entends par le fait que la pédagogie de l’EMIC ne nous cadre pas dans un moule, elle offre des possibilités qui seraient impossibles dans une autre école.

Quels conseils donnerais-tu aux étudiants voulant rejoindre le M2 JV ?

• Entreprendre : Pas forcément dans le sens de créer une entreprise, mais de profiter du réseau constitué pour garder contact et maximiser les opportunités de travailler dans ce qu’il nous plait (tout en gardant une cohérence dans le comportement global).

• Curiosité : L’industrie du jeu vidéo est riche, il y a plusieurs passerelles pour y rentrer (Editeur/Constructeur, studios, retailers, agences etc.).

Linkedin : Olivier Trenque

Twitter : @Olivier_TRE