Bonne nouvelle pour le marché de la Musique dans le Monde en 2019

 

Les chiffres officiels du marché de la musique enregistrée – avant la crise sanitaire du COVID 19 – viennent d’être publiés par l’IFPI (la fédération internationale des industries phonographiques) et ils sont excellents.

Une occasion de se réjouir en espérant que, pour cette année 2020 si particulière, le marché pourra redémarrer au 2e semestre 2020.

Synthèse des résultats 2019 ici :

Un marché en progression pour la 5e année consécutive, dopée par la forte croissance du streaming

Avec une progression de +8,2% dans le monde, le marché de la musique approche désormais les 20 milliards de dollars et retrouve son niveau d’avant la crise, c’est-à-dire de l’année 2003.

Cette progression est portée par la croissance du streaming (+22,9%) et spécifiquement le streaming par abonnement (+24,1%) qui compense désormais largement la chute inéluctable du marché physique (-5,3%)

 

IFPI1

Le streaming dominant et des revenus diversifiés

Le streaming représente plus de 56% des revenus dans le monde et les supports physique seulement 21,6%. Avec les droits de synchronisation, les droits voisins, le streaming gratuit financé par la publicité, les revenus de la musique sont désormais diversifiés.

 

IFPI2

Un marché mondial qui se reconfigure

IFPI3

Même si les marchés matures comme les États-Unis (10,4%) ou l’Europe (+7,2%) sont en progression, la croissance est surtout portée par les marchés émergents comme la Chine (+16%), l’Inde (+18,7%) et l’Amérique du Sud (+18,9%).

Globalisation du marché

La forte hausse du streaming a tendance à globaliser les best-sellers, comme on peut le voir dans le top 10 des ventes d’albums et de singles dans le monde :

IFPI

Sortie en 1969, la réédition de l’album Abbey Road des Beatles est la 10e meilleure vente d’album dans le monde !

Comme tous dans la filière musicale, à l’EMIC, nous sommes très inquiets de la situation du marché du live et des festivals dans le monde.

A l’inverse, les chiffres de marché de la musique enregistrée en 2019 nous rendent très optimistes malgré la crise sanitaire, car les premiers chiffres du streaming en période de confinement montrent que le streaming n’a pas été stoppé par la situation actuelle.