Portrait d’un ancien étudiant EMIC embauché – Guillaume Moglia

Quel est votre parcours ?

J’ai étudié la communication sous tous ses aspects pendant 3 ans avant de me spécialiser en marketing digital grâce à un master. C’est au travers de mes stages que j’ai pu m’essayer à différents secteurs : d’abord la mode chez De Fursac, puis le luxe chez L’Oréal; c’est finalement mon expérience chez M6MUSIC/W9 qui m’a donné envie d’intégrer l’industrie de la musique : ma passion première depuis tout petit.

Ainsi, pour clore mon parcours étudiant, j’ai décidé d’intégrer le MBA en management de la musique à l’EMIC en 2017. J’ai suivi cette formation en alternance grâce à un contrat professionnel d’un an chez UNIVERSAL MUSIC au sein du label Barclay/Def Jam. Cette année fut une étape clef dans mon parcours : une année qui m’a confortée dans mon choix d’orientation de carrière et m’a ouvert des portes.

Aussitôt terminé, j’ai eu la chance d’intégrer Sony Music pour un nouveau stage de 4 mois en tant qu’assistant community manager pour le label RCA. Grâce à des opportunités et surtout à des managers bienveillants, qui ont su me faire confiance rapidement, je me suis vu proposé un contrat pour devenir à mon tour community manager du label Columbia, entité historique de Sony Music.

Vous venez d’être embauché chez Sony Music au poste d’Audience Developper? Quelles sont vos responsabilités ?

 

L’Audience developper – auparavant appelé community manager – est le référent digital du label. Chez Sony Music, je fais partie d’un service transverse. Ma mission est d’optimiser la visibilité digitale des artistes pop & ceux en développement.

En effet, l’audience développer est responsable du déploiement des stratégies social média qu’il met en place et des contenus digitaux pour les artistes des labels. Je suis en charge d’accompagner les artistes dans la compréhension, le développement et l’engagement de leurs audiences sur toutes les plateformes. Cela passe par plusieurs mécaniques : la création de contenus,  la coordination et le déploiement des plans d’actions Social Media/sites web,  le CRM, et bien sûr,  un gros focus sur le Marketing d’influence.

C’est une expérience extrêmement enrichissante. Aucune journée ne se ressemble, les projets sont vastes et éclectiques. Nous devons constamment nous adapter à un écosystème digital qui ne cesse d’évoluer, c’est passionnant ! Enfin, mes projets oscillent entre Boulevard Des Airs, Olivier Dion, Barry Moore, Broken Back, Lord Esperanza, Patrick Bruel, Tim Dup, Mayra Andrade, Lola Le Lann, Jain, Bon Entendeur et quelques artistes internationaux tels que Mark Ronson, Max, The Chainsmokers, Gesaffelstein, Glowie ou Solange.

 

Qu’est-ce que l’EMIC vous a apporté ? Qu’avez-vous aimé à l’EMIC ?

 

L’EMIC m’a apporté une vision et une compréhension de l’industrie : deux axes ultra bénéfiques pour s’insérer pleinement dans ce milieu. Par quels moyens ?  Tout d’abord par le biais de valeurs fortes : la bienveillance, la passion, l’humilité.

Ce que j’ai trouvé particulièrement remarquable dans cette formation:

  • Le choix des intervenants de très haut niveau
  • La bienveillance et la disponibilité de l’équipe pédagogique
  • Le réseau incroyable que nous fournit l’EMIC

Ce parcours MBA a été pour moi un énorme booster de carrière et représente aujourd’hui un gage de qualité et de crédibilité au sein même du monde musical. Je recommande aux futurs étudiants d’en tirer le meilleur !