Entretien avec Frédéric Noaro, coach & spécialiste en intelligence collective

QUEL EST VOTRE PARCOURS ?

 

Avant de devenir Coach d’équipe et de dirigeant dans le monde de l’entreprise et du sport de haut niveau, j’ai démarré mon parcours professionnel, avec un diplôme d’Ecole Supérieure de Commerce (NEOMA REIMS) en poche, au sein du groupe Danone aux Etats-Unis, en Australie puis en France, essentiellement dans des fonctions commerciales (14 ans), marketing (2 ans) puis RH (2 ans). 

 

C’est dans cette dernière fonction que j’ai pris conscience de mon goût pour la transmission des savoirs, notamment en créant l’Université des Vente du groupe Danone pour ses filiales françaises. Passionné de BD, j’ai ensuite rejoint le groupe Média-Participations (n°3 de l’édition en France) pour y conduire la transformation de ses organisations commerciales pendant 6 ans (Directeur Commercial puis DG Adjoint de Média Diffusion). Cette expérience a fini de me convaincre de me consacrer exclusivement à l’accompagnement des transformations et au développement du leadership des organisations et de leurs équipes. 

 

Formé au Coaching (Dialogue Coach) et plus spécifiquement au Coaching d’équipe (HEC Executive Education), à la Préparation mentale (Denis Troch), j’ai rejoint le cabinet Stimuli spécialisé dans l’accompagnement des transformations en 2014 dont je suis devenu associé en Janvier 2019. Chez Stimuli j’accompagne de nombreuses équipes et leurs dirigeants dans leur transformation dans des entreprises de tailles et de secteurs d’activités très variés (Cac 40, ETI, PME, Coopératives…), ainsi que des sportifs et staffs de haut niveau. Je suis d’ailleurs particulièrement fier d’avoir accompagné le staff d’une équipe de France jusqu’aux JO de Rio en 2016.

QUEL EST VOTRE RÔLE à l’EMIC ?

 

Avec les dirigeants de l’EMIC, j’agis pour que les étudiants puissent trouver la place qui leur conviendra au sein d’un collectif et leur permettra de s’y épanouir, dans leur intérêt et celui de leur employeur. Dans 80% des cas, si les équipes ne fonctionnent pas dans une entreprise ou ailleurs, c’est parce que ses membres ne sont pas conscients individuellement de leurs besoins, qu’ils n’osent ni les assumer et encore moins les exprimer. Savoir bien fonctionner dans un collectif est un facteur-clé de réussite et d’épanouissement ainsi qu’une dimension essentielle de l’employabilité.

Donner aux étudiants plus de chances de se connaître et d’assumer leurs besoins, c’est aussi les conduire, in fine, à postuler au bon endroit pour y donner le meilleur d’eux-mêmes dans l’intérêt de tous. Concrètement, lors de journées dédiées à l’Intelligence collective, nous donnons l’occasion aux étudiants d’exprimer leurs ressentis vécus lors des cours et des nombreux projets concrets, en faisant preuve d’authenticité, d’empathie et de bienveillance.

 Apprendre à dire non, à assumer leurs besoins au travail (besoin de temps ou de vitesse, d’informations factuelles ou d’interactions régulières, etc.), et à les exprimer pour les mettre au service d’un collectif en expérimentant par exemple la Communication Non Violente sont autant de leviers qui aident les étudiants à mieux et durablement prendre conscience de leur valeur et de ce qui les rend performants et épanouis.

QUELS CONSEILS POUVEZ VOUS DONNER AUX ETUDIANTS ?

 

J’aime beaucoup cette phrase d’Oscar Wilde: « Soyez vous-même, les autres sont déjà tous pris! » .Prenez le temps de mieux vous connaître, et mettez de la conscience sur ce qui vous motive !