3 QUESTIONS À… BERTRAND FLEURY, DIRECTEUR GENERAL APOLLO FILMS ET INTERVENANT DANS LE MBA AUDIOVISUEL (Ouverture en SEPTEMBRE 2019)

Bonjour Bertrand, quel est votre parcours ?

J’ai débuté mon parcours professionnel comme avocat d’affaire. Rapidement j’ai intégré une start-up spécialisée dans le secteur de la musique, puis Warner Music en 2001, où j’ai créé la division Projet Spéciaux. En 2006 j’ai rejoint la production cinématographique et audiovisuelle de La Petite Reine, où j’ai pu travailler sur la production et l’exploitation de films et de séries TV, notamment Asterix aux Jeux olympiques, Mesrine, Steak, le capital au XXIe siècle, les Kaira.

En 2017 j’ai créé avec mes associés Apollo Films Distribution, en partenariat avec CGR (deuxième réseau de salle de cinéma en France).

Quelles sont vos fonctions actuelles chez Apollo Films et qu’allez-vous enseigner à l’EMIC ?

Je suis en charge de la finance, du Business Affairs et du juridique de la société. Notre activité est la distribution de films en salle, la gestion des autres exploitations des films (vidéo, ventes TV et ventes étrangères) et la coproduction de films.

Outre l’activité classique de direction financière (cash-flow, bilans, etc), mon activité principale consiste à négocier les aspects financiers liés à l’exploitation des films que nous distribuons. En particulier la nature et le montant de notre investissement, son recoupement, les commissions, le spectre des droits, et ce en perspective avec les autres partenaires financiers participant au montage du film. Je m’assure de la remontée et de la répartition des recettes.

Mon intervention va consister à mettre en perspective la pratique de mon activité professionnelle, avec les autres cours dispensés dans le MBA Audiovisuel. A mon sens, tous ces enseignements sont imbriqués et se répondent. Je souhaite en particulier expliquer les mécanismes financiers liés à l’exploitation d’un film sur ses différents supports et la répartition entre les différents financeurs d’un film (producteurs, SOFICA, fonds d’investissement, mandataire/distributeur). Ce que j’ai aimé quand l’EMIC m’a proposé d’intervenir, c’est que tous les cours sont dispensés par des professionnels et que chacun apporte son expertise pour que les étudiants soient 100% opérationnels à la sortie du cursus.  

Quels conseils pouvez-vous donner aux étudiants qui veulent intégrer cette filière et qui vont rejoindre le MBA Audiovisuel de l’EMIC à la rentrée 2019 ?

En ce qui concerne le cinéma, il est important de comprendre toute la chaîne de valeur, du développement du script au financement, en passant par le tournage, l’exploitation et enfin la diffusion en salle. Les intervenants du MBA Audiovisuel sont tous des professionnels qui permettront d’avoir une vision d’ensemble de ces métiers. Cette vision stratégique est nécessaire aux étudiants  pour réussir leur entrée dans la vie professionnelle et trouver le métier qui leur permettra de s’épanouir.

-> RETROUVEZ TOUS LES PROGRAMMES DU MBA AUDIOVISUEL ICI.

-> POUR RECEVOIR LE DOSSIER DE CANDIDATURE, CLIQUEZ ICI.