Téléchargez la
brochure
Renseignez le dossier
de CANDIDATURE

L’Ultra Haute Définition (UHD), thème du combat commercial des jeux vidéo de demain

hd-uhd-jeux-videosAvec l’annonce récente des spécificités de la PlayStation 4 Pro (et de sa proche disponibilité), Sony a confirmé ce que nous avions identifié depuis quelques mois déjà : l’Ultra Haute Définition (UHD) sera la clef de voûte du segment principal du secteur des jeux vidéo.
Notons d’ailleurs que Microsoft n’a pas tardé à réagir, en annonçant quelques jours après Sony, que son projet « Scorpio » (sa future console de jeux vidéo) serait « native 4K graphics ».

Ce choix n’est pas anodin, il répond à plusieurs besoins et tire son origine dans un passé finalement récent. Le passage de la SD à la HD il y a environ 10 ans fut progressif certes, mais couronné de succès : taux d’équipement des téléviseurs en forte hausse, achat massif de consoles de jeux dites « HD » et surtout, un bénéfice consommateur immédiat et visible. Le joueur, mais aussi le téléspectateur, identifia immédiatement l’intérêt visuel (et l’on sait l’importance des graphismes…) de la Haute Définition.
Bénéfice consommateur immédiat et visible, disais-je, signifie croissance commerciale et rentabilité. Fort de ce souvenir heureux, les constructeurs de consoles ont donc décidé de relancer le cycle en basant leur stratégie sur cette USP : « la nouvelle HD, vous allez voir ce que vous allez voir. »

Néanmoins un certain nombre d’interrogations subsistent et me semblent nécessiter de grandes précautions.

Le passage de la SD à la HD était visible, impressionnant même, mais celui de la HD à l’UHD ne l’est pas (encore ?). Le bénéfice consommateur semble donc moins évident. Ainsi, est-ce que le cycle vertueux Bénéfice Consommateur – Croissance – Rentabilité va s’enclencher, sur une proposition qui peut être jugée insuffisante ?
Les nouveaux segments (VR et AR en tête, sans parler du segment « Mobile ») ne vont-ils pas capter l’essentiel des joueurs de demain, ou tout du moins dans une proportion notable ?
Enfin, la sémantique utilisée (Full HD, 4K, UHD, upscaling ou non, etc…) est complexe, mérite des explications et de la pédagogie, car quand le consommateur ne comprend pas : il n’achète pas…

Pour réussir (comprendre : faire passer les consommateurs à la caisse), les acteurs du secteur des jeux vidéo devront donc non seulement proposer des jeux et des divertissements de grande qualité (règle immuable, nécessaire mais pas forcément suffisante) mais aussi déployer des trésors d’explications, à grand renfort de démonstrations. D’ailleurs, insister sur la pédagogie à des fins marketing, c’est un point commun avec tous les segments du secteur des jeux vidéo pour les 10 ans à venir.