Téléchargez la
brochure
Renseignez le dossier
de CANDIDATURE

Bonnes nouvelles pour le marché de la musique en France et aux Etats-Unis au 1er semestre 2016

white-iphone-5s-with-headphones-picjumbo-comPremier semestre 2016 : le marché de la musique continue sa mutation, il est en hausse en France et aux Etats Unis.

Les chiffres du marché de la musique aux Etats Unis au premier semestre 2016 viennent de paraître et ils sont très encourageants.
Les sources proviennent de la RIAA (Recording Industry Association of America) et montrent un marché en hausse de 8,1% très largement « dopé » par la forte croissance du streaming qui progresse de +112% par rapport au premier semestre 2015.
En France, les chiffres révélés par le SNEP (Syndicat national des éditeurs phonographiques) il y a quelques semaine montrent un marché qui se porte très bien en augmentation de +6% grâce également à une forte progression du marché streaming en abonnement qui fait un bond de +44%.
L’entrée d’Apple sur le marché du streaming a largement contribué à cette formidable progression. Pour rappel, Apple a lancé son service de streaming AppleMusic simultanément le 30 Juin 2015 aux Etats Unis et en France.

La chute du marché du physique marque-t-elle la fin du CD physique? C’est le cas aux Etats Unis mais pas encore en France…

La grande différence entre les deux marchés : le marché du physique. Même s’il décroît fortement, le support physique représente encore la moitié des revenus en France contre 20% aux Etats Unis.
Une caractéristique importante du marché Français qui repose sur un maillage encore solide de magasins « Brick and Mortar » dont la vocation est de vendre du support physique en CD. Les magasins spécialisés – Fnac en tête- mais aussi les hypermarchés, continuent à maintenir un linéaire pour les best sellers en format CD. La progression du vinyle demeure un phénomène marginal même si ce segment peut constituer à terme 5 à 6% du marché.

La fin du téléchargement

La tendance la plus remarquable : Le téléchargement de fichiers, réplique « dégradée » du modèle économique du CD donc du modèle économique de la « possession », s’écroule au profit du modèle économique de l’accès, le streaming.

Aux Etats Unis, le téléchargement qui totalisait 41% des ventes, perd 10 points et se stabilise à 30% quand le streaming en abonnement passe de 15% à 30% du marché total de la musique.
La chute du téléchargement est plus forte en France puisque qu’avec une chute de 20%  la musique en téléchargement ne représente plus que 10% des ventes. Le streaming passe de 20% à 29% du marché total.

L’âge de l’accès : le streaming

Bien qu’il soit un nouveau né, puisque il apparait en 2007 avec Deezer et 2008 avec Spotify, le streaming s’impose déjà avec 30% du marché sur ces deux pays.

Avec seulement 18 millions d’abonnés aux Etats-Unis, le marché du streaming n’en n’est qu’à ses balbutiements..
Aux Etats Unis, la transition du physique vers le numérique s’est fait plus tôt qu’en France grâce à une pénétration forte d’iTunes dès 2003 et un écroulement simultané des magasins physiques qui a abouti à la fermeture de grandes chaines spécialisés comme Tower Records.
Depuis l’arrivée du streaming aux Etats Unis, en 2012 et 2013 -donc plus tardivement qu’en France- le mouvement de transition s’effectue du segment téléchargement vers le segment streaming.

A l’inverse en France, la transition s’effectue beaucoup plus du physique directement vers le streaming, sans « passer par la case » téléchargement.
Je m’explique : la transition vers le téléchargement s’est fait plus lentement en France, et le streaming est apparu plus tôt qu’aux Etats-Unis (Deezer apparait dans sa forme actuelle début 2008) dans un marché français ou le téléchargement ne dépassait guère 20% du marché. On assiste donc depuis trois ans un un mouvement du segment du téléchargement vers le streaming mais surtout à un transition des consommateurs qui passent directement du physique au streaming.
En conclusion, l’américain est passé du fichier à la playlist quand le français est passé du CD à la playlist. Les deux pays sont désormais entrés dans l’age de l’accès puisque dans ces deux pays le streaming devient l’usage majoritaire.