Téléchargez la
brochure
Renseignez le dossier
de CANDIDATURE

Le parcours de Gervaise Linel, Chargée de Production & Communication chez Twenty One Miles et ancienne élève du MBA Musique

gervaiselinelAncienne du MBA 2ème année Musique, Gervaise Linel est chargé de production et communication chez Twenty One Miles, promoteur de concerts basé à Londres. Elle retrace pour nous son parcours, parle de son métier, et donne quelques conseils aux étudiants du MBA Musique

Bonjour Gervaise, quel est votre parcours ?

J’ai eu mes premières expériences dans la musique pendant mes études en école de commerce : l’organisation d’un festival et un stage chez Universal Music à Londres. J’ai ensuite vécu 5 ans à Londres où j’ai travaillé dans le management de projet avant de fonder et diriger pendant 3 ans une start-up avec deux amies. Toutefois, je n’ai jamais abandonné l’idée de travailler un jour dans la musique car pendant ces années, j’ai suivi en parallèle une formation à distance en « Music Touring » à la Berklee College of Music et ai effectué une mission chez Cayman Music, un éditeur.

De retour en France, j’ai travaillé pendant un an en tant que chef de projet dans une SSII… Une expérience qui m’éloignait d’autant plus de mon rêve de travailler dans la musique. J’ai alors eu un déclic et ai décidé de reprendre mes études afin de mettre toutes les chances de mon côté.

J’ai tout de suite été séduite par la formation très complète que proposait Daniel Findikian.

Avant cette formation, j’avais du mal à valoriser mes courtes expériences dans la musique à cause de mon parcours atypique mais grâce au MBA, j’ai pu rendre mon projet plus crédible, élargir mes connaissances et surtout développer mon réseau en rencontrant de nombreux professionnels de l’industrie musicale.

Pouvez-vous nous décrire en quoi consiste votre métier ?

Je suis Chargée de Production et Communication chez Twenty One Miles, un promoteur local basé à Londres. La société a été créée il y a un an par la manageuse d’artistes Cathy Bitton. La vision de Cathy pour cette nouvelle structure est de créer une saison culturelle française à Londres avec une programmation variée comprenant des concerts, des spectacles d’humour, de danse et du théâtre.
Etant donné que la communauté française à Londres représente plus de 300 000 personnes, l’idée est que les artistes français intègrent une date londonienne à leur tournée, au même titre que Montréal, Bruxelles ou Genève. Pour la plupart des artistes que l’on produit, il s’agit de leur premier show à Londres. Il y a donc un vrai enjeu de développement sur ce territoire.

Ce qui m’a tout de suite séduit dans ce projet, c’est la démarche d’export de la musique et l’art français, et également le fait de pouvoir mettre à profit mes cinq années passées dans la capitale anglaise.

Côté production, je suis responsable des aspects administratifs (contrats avec la salle et le producteur français, déclarations PRS/SACEM), budgétaires (mise en place et suivi du budget prévisionnel) et logistiques (interface avec la régie, organisation des transports, hébergements, catering…) de chaque projet. Côté communication, je m’occupe d’établir et piloter un plan marketing/promo afin de promouvoir l’événement auprès du public français et assurer son succès.
Le jour de l’événement, je m’occupe d’accueillir les artistes et les équipes techniques et de m’assurer du bon déroulement du spectacle.

Ce métier nécessite une bonne connaissance des salles, des médias, etc mais aussi une très bonne compréhension de la population française à Londres et de ses habitudes.

C’est une réelle chance de pouvoir participer à la création d’une nouvelle structure et de la voir se développer.

Quel(s) conseil(s) pourriez-vous donner à un jeune qui va faire sa rentrée chez EMIC en MBA Musique 2ème année ?

On ne cessera jamais assez de le répéter mais se créer un réseau est extrêmement important dans le secteur de la musique. C’est ce qui fera qu’on sera au bon endroit au bon moment ! 
EMIC facilite grandement la mise en contact avec les professionnels du secteur pendant la formation mais aussi après la formation grâce aux évènements organisés par AMDIM, l’association des anciens élèves dont je suis la Vice-Présidente. Le réseau n’est pas uniquement utile pour obtenir un emploi mais aussi pour obtenir des conseils et continuer d’échanger et d’apprendre.

Les deux autres clés de la réussite sont à mon avis la pro-activité et la curiosité. Dans ce secteur qui évolue constamment, il ne faut pas rester sur ses acquis. Il faut constamment s’informer, faire de nouvelles rencontres et s’intéresser à tous les aspects de l’industrie.

Enfin, je dirais qu’il faut aborder l’année du MBA Musique comme le point de départ de votre carrière. Pour chaque projet que vous mènerez dans le cadre du MBA, positionnez vous vraiment en tant que professionnel et non en tant qu’étudiant. Cet état d’esprit fera une grande différence dans votre rapidité d’évolution après la formation.