Téléchargez la
brochure
Renseignez le dossier
de CANDIDATURE

Jeu vidéo : Nintendo, Switch on ?

h2x1_nswitch_keyvisual_image1600wNintendo a pris la parole ces derniers jours pour présenter sa nouvelle console, nommée Switch, lors d’une conférence vidéo suivie de démonstrations dans plusieurs villes du monde. Ainsi les professionnels et quelques privilégiés ont essayé en avant-première ce nouveau concept de divertissement.

Revenons sur le concept, justement. Une console nomade, à la fois portable et « de salon », qui peut se connecter à la télévision donc. Sorte de synthèse du savoir-faire de Nintendo, fruit de ses nombreux succès (et quelques échecs), la Switch doit replacer Nintendo dans la course au leadership sur le segment du hardware jeu vidéo, laissé ces dernières années à Sony et Microsoft notamment, mais aussi Apple

C’est une prise de risque considérable de la part de Nintendo que de vouloir affronter sur le segment des consoles de salon Microsoft et Sony, mais également Apple sur le segment des jeux vidéo en mobilité.

L’autre interrogation majeure concerne le prix de la console (et de ses jeux et accessoires…). Annoncée début mars au prix de $299 (hors taxes), c’est sensiblement supérieur à ce qu’attendait le marché qui tablait sur $249, et les réactions à ce sujet de la part des distributeurs, des journalistes et des consommateurs sont sans surprise plutôt négatives.

Gageons que Nintendo va orchestrer son année 2017 en deux temps, celui du lancement (Mars) et celui de la fin d’année.

La période du lancement vise à concrétiser les convaincus, l’ultra cœur de cible fidèle de la marque qui, peu importe le prix, ont anticipé cet achat depuis longtemps. Le nouveau Zelda, meilleur allié de cette stratégie, est disponible lors du lancement de la Switch pour valider cette approche. De plus, les quantités de Switch disponibles lors des premières semaines seront réduites, alors autant être clair : peu importe le prix, il y aura des ruptures de stock.

Puis arrivera le moment crucial & stratégique de la fin d’année, avec l’arrivée du nouveau jeu Mario (Super Mario Odyssey), destiné cette fois à une cible plus familiale, grand public, en un mot plus large. Les consoles seront alors disponibles en grand nombre, et le positionnement prix évoluera de manière plus attractive en faveur d’un pack Console + Mario. C’est à ce moment-là que nous pourrons juger du succès de la Switch.

L’approche globale de Nintendo est à nouveau de capitaliser sur ses licences fortes (rappelez-vous les succès incroyables et historiques de Pokemon Go et Super Mario Run sur Smartphone) avec ce paradigme immuable « les jeux feront vendre les consoles ».

Néanmoins, sur la période 2017-2020, il est permis d’en douter car le marché a changé, et notamment ses acteurs.

Thomas Grellier – Directeur Associé EMIC