Téléchargez la
brochure
Renseignez le dossier
de CANDIDATURE

3 questions à : Bertrand Aubonnet, Directeur Pbox et Producteur de spectacles

producteur-concert-metierBonjour Bertrand, pouvez vous nous expliquer votre parcours et l’activité de Pbox ?

J’ai commencé mon activité de producteur de spectacles en 1996, à une époque florissante pour les musiques actuelles puisque naissaient les premiers café-cultures, ancêtres des salles de musiques amplifiées. Mon parcours est assez semblable à ceux qui ont connu cette époque : quelques études, puis un activisme aigüe dans l’organisation de concerts, montage d’association etc… entre 1990 et 1996. Pbox a été crée en 2000, nous sommes 8 salariés couvrant l’ensemble des activités. 80% de notre activité est consacrée à la production et la vente de spectacles d’artistes que nous avons en exclusivité. Les autres 20% concernent de la production de disques, un peu d’édition et du conseil auprès d’artistes ainsi que de la prestation événementielle.

Vous êtes producteur de spectacles mais aussi organisateur de tournées, promoteur, bookeur etc. Pouvez-vous nous expliquez la différence entre ces métiers ?

Le producteur est celui qui crée le spectacle, donc qui investit en numéraire et en outils destinés au montage de l’oeuvre. Il détient les droits exclusifs de représentation afin d’obtenir un retour sur investissements.
Ensuite nous démarchons des salles pour vendre le spectacle, nous le « tournons » donc.
Le bookeur est le « commercial » chargé de la diffusion du spectacle; chez nous ils sont exclusifs Pbox, pas multicartes ou agents.
Le promoteur est l’organisateur local dans une ville choisie, qui va pour notre compte faciliter le montage d’un spectacle. Au lieu de vendre à une salle, nous la louons par son intermédiaire. Il met en place les équipes, la technique, la billetterie et la promotion. C’est une sorte de délégation à un tiers dans une ville sur laquelle sur laquelle il a des habitudes de travail et facilitera la mise en route et la réalisation du spectacle.

Quelles sont pour vous les qualités requises pour faire ses métiers ?

Je ne pense pas qu’on puisse faire ce métier sans passion au regard de l’énergie qu’il sollicite. Donc de la disponibilité, et une ouverture d’esprit dans l’appréciation de divers cas d’exploitation qui vont de l’émergence d’un artiste à la gestion d’un spectacle populaire.
Egalement une connaissance de tous les satellites de ce métier, le disque, l’édition, le management, l’export, l’artistique, car ils sont plus que jamais liés les uns aux autres.
Ensuite de la médiation et de la psychologie car nous gérons un spectacle mais surtout des êtres humains.