Téléchargez la
brochure
Renseignez le dossier
de CANDIDATURE

3 questions à Douglas Alves – Histoire du Jeu Vidéo

L’histoire du jeu vidéo, n’est-ce pas avant tout l’histoire d’innovations successives ?

Complètement ! Que ce soit dans le domaine technique ou les mécaniques de game design, c’est une évolution à coup d’innovations, d’itérations et de crises. Mais au-delà de ce « hack » technologique qu’il représente c’est aussi une grande histoire humaine. Le jeu vidéo fascine et devient de jour en jour plus important. Je dirais même que sous couvert de loisirs, il est bien plus sérieux que l’on ne croit. Finalement pour parfaitement comprendre ce média, j’ai appris après de nombreuses années qu’il faut bien évidemment maîtriser la machine, mais surtout comprendre l’être humain.

Quelles consoles vous semblent les plus « iconiques » et pourquoi ?

Grande question. Tout d’abord l’Odyssey de Magnavox qui ouvre le bal. La VCS ou Atari 2600 qui est la première à avoir conquis un large public avec son succès planétaire. La Vectrex, seule machine à posséder un écran vectoriel. La NES pour la résurrection du jeu vidéo console. La GameBoy symbole du gaming portable. La PC-Engine pour l’arrivée du CD-ROM.

Et si je puis me permettre une digression, on ne peut oublier des ordinateurs comme l’Apple 2, Le Commodore 64, le PC-88, le ST ou l’Amiga…

Je vous avais prévenu, c’est une question qu’il ne fallait pas me poser 😉

 

Quels messages voulez-vous faire passer aux étudiants quand vous abordez ce thème dans vos cours ?

Certainement que le sujet est bien plus riche et instructif qu’on ne le croit.  

Il est primordial de leur faire connaître la naissance du média et son évolution au-delà des stéréotypes et des légendes urbaines. Enseigner l’histoire du jeu vidéo et sa culture, ce n’est pas faire du retrogaming. C’est le média le plus technique et le plus artistique qui ait jamais existé, de par sa capacité à reproduire et simuler. Nous ne sommes aujourd’hui que dans son adolescence d’ailleurs. En somme, j’essaie tout simplement de leur ouvrir les yeux sur des aspects auxquels ils n’auraient pas forcément pensé et de mettre en exergue les liens logiques. L’histoire est faite de cycles et de schémas d’événements qui se répètent. Il faut apprendre de nos erreurs pour avancer.

Connaître les bases d’un domaine permet de mieux comprendre son essence et l’histoire de jeu vidéo s’inscrit dans cette logique.