Téléchargez la
brochure
Renseignez le dossier
de CANDIDATURE

3 QUESTIONS À YVAN BOUDILLET – PROFESSEUR À EMIC PARIS

Photo d'Yvan Boudillet, Fondateur The Lynk Spécialiste Musique & Innovation.YVAN BOUDILLET, FONDATEUR DE LA SOCIÉTÉ DE CONSEIL THELYNK ET INTERVENANT À L’EMIC, NOUS PARLE DES ENJEUX LIÉS À LA DATA ET À LA TRANSFORMATION NUMÉRIQUE DANS LE SECTEUR DE LA MUSIQUE.

 

 

BONJOUR YVAN, QUEL EST VOTRE PARCOURS ?

La dynamique de mon parcours professionnel se nourrit depuis le départ de ma passion pour la relation complexe et bouillonnante entre les Industries Culturelles et les Nouvelles Technologies.
J’ai eu la chance de plonger directement au cœur de cette transformation des usages en démarrant dans une startup spécialisée dans la diffusion de contenu sur mobile (Musique, BD, Video, Gaming) qui fut à l’origine de services innovants comme Digitick.
Fort de cette expérience initiale, je me ensuite consacré pendant 11 ans au développement des activités digitales dans le secteur de la Musique chez EMI MUSIC puis WARNER MUSIC. Du Business Development à la Direction de la Stratégie Consommateurs, j’ai mis l’accent sur la Conversion, que ce soit d’un point de vue Marketing via notamment la maîtrise de la data mais aussi d’un point de vue plus humain en interne afin d’intégrer le digital dans les pratiques et ce en bonne intelligence.
Dans la continuité de cette démarche, j’ai lancé récemment mon activité de conseil indépendante – THELYNK – avec un focus dans le développement de passerelles entre Industries Créatives & Start-ups.  J’accompagne en particulier des Start-ups dans leur phase de déploiement sur le marché en travaillant avec elles sur leur positionnement au sein d’une chaine de valeur complexe et en visant le bon équilibre entre activation rapide & pérennité du modèle. J’interviens en parallèle en tant que mentor auprès des Start-ups en résidence chez CREATIS dont j’apprécie l’engagement dans l’émergence de nouvelles formes d’Entreprenariat Culturel.  En somme, de la création d’un festival “Cyber” associant Culture & Numérique à Nantes en 2000 alors que j’étais étudiant à Audencia, au lancement de TheLynk aujourd’hui en tant qu’entrepreneur, le fil conducteur reste le lien entre Création & Innovation.

 

QUELS SONT LES PRINCIPAUX ENJEUX LIÉS À LA DATA AUJOURD’HUI POUR LES PROFESSIONNELS DU SECTEUR DE LA MUSIQUE ?

Le premier enjeu me semble être la mise à plat et la bonne compréhension de ce qui se cache derrière ce terme fourre-tout de « data ». Pour la Musique, on peut distinguer trois catégories principales : les Metadatas qui sont l’ADN de la Musique, les Données Consommateurs qui sont rattachées aux utilisateurs et les Données d’Usage qui sont générées en masse à chaque click ou à chaque écoute captées via les différents points de contacts entre les fans, les artistes et leur musique.
Une fois ces bases maîtrisées, on peut s’intéresser aux interactions entre ces 3 champs de données qui se révèlent des sources de connaissances stratégiques et la clé de nouvelles façons d’aborder la Promotion, le Marketing, la Distribution mais aussi l’A&R (Direction Artistique).
Avec l’essor de la consommation connectée de musique en Streaming, le marché de la Musique est entré dans une ère où la data joue un rôle essentiel et ce à 3 niveaux:
• La Découverte : via notamment le jeu des algorithmes qui influence le développement de la recommandation personnalisée et sociale
• Le ROI Consommateur : via le développement d’outils de mesure et d’analyse – airplay, social, streaming – changent durablement le pilotage d’un projet musical.
• La Transparence & la Collaboration entre les différents acteurs de la chaîne via notamment l’ouverture des API et les orientations portées par l’Open Music Initiative
.

 

QUELS SONT LES CHAMPS D’APPLICATION CONCRETS ET L’IMPACT SUR LES STRATÉGIES DE DÉVELOPPEMENT D’ARTISTES ?

Si on considère la data comme une source de connaissance et de compréhension des usages, on peut envisager des utilisations pertinentes à tous les stades du développement d’artistes.
• A&R/Direction Artistique: comment contribuer à détecter les talents par l’écoute des signaux faibles sur le web ?
• Musique & Marque: comment utiliser les données sociales et d’écoute en streaming pour établir la pertinence d’une association entre un Artiste et les valeurs d’une Marque ?
• Dans une dimension plus Marketing, la data devient un outil d’aide à la décision important mais aussi l’articulation principale des nouveaux modes de ciblage et d’achat média centrée sur les audiences avec le développement de la Publicité Programmatique.

Cela entraine une évolution nécessaire et un enrichissement des métiers existants mais aussi la création de nouvelles fonctions pivot au sein des organisations avec un rôle d’analyse et de traduction des données au service des différentes composantes de la gestion d’un projet.

Enfin, il me semble essentiel de remettre la relation Artiste / Fan au coeur de la démarche. La data offre de nouveaux éclairages mais reste une composante d’une approche plus contrastée et complexe, où l’intuition et l’expérience ont toute leur place.
La DATA doit s’inscrire dans une STRATÉGIE CONSOMMATEUR plus globale et adaptée à chaque projet. CONNAÎTRECOMPRENDRECONNECTER et CONVERTIR. Un défi passionnant en perspective pour celles & ceux qui accompagnent les ARTISTES aujourd’hui.