Téléchargez la
brochure
Renseignez le dossier
de CANDIDATURE

3 questions à Antoine Cohet, Marketing & Online Manager France/Benelux chez Electronic Arts (EA)

antoine-cohetAntoine Cohet, Head of product marketing France / Benelux chez Electronic Arts, explique les enjeux autour du marketing produit et notamment du eSport.

 

 

 

 

Comment, selon vous, ont évolué les fonctions de marketing produit chez un éditeur de jeux vidéo ces dernières années ?

Le jeu vidéo de par ses spécificités a entrainé un changement du comportement des gamers dans la façon de jouer, de partager, de se renseigner et même de s’affronter dans des compétitions. Donc obligatoirement le marketing du jeu vidéo s’adapte à ces nouveaux comportements et tout cela est renforcé par l’explosion du digital, notamment par les plateformes vidéo comme Youtube ou Twitch, mais aussi les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter , Snapchat et Instagram. Tout cela pour dire que nous essayons d’être au plus près de nos joueurs et donc d’être présent là où ils sont tout en essayant d’innover et de les surprendre.

 

Quelles sont les qualités requises aujourd’hui pour être un bon Chef de Produits ?

Pour moi il y a 2 choses primordiales pour être un bon chef de produit :

–        Être à l’écoute de ses consommateurs, les gamers en l’occurrence, pour le secteur du jeu vidéo, et s’adapter à leurs comportements et leurs envies. Il faut surtout éviter l’erreur évidente de faire du marketing pour soi.

–        Ensuite j’aime bien la règle des 1/3, 1/3, 1/3 : en gros le succès c’est faire 1/3 de ce qui marche déjà, 1/3 d’amélioration des actions existantes et 1/3 d’innovation dans le marketing : cela évite d’aller complètement dans l’inconnu, tout en se challengeant et en innovant. Cela demande beaucoup de curiosité, d’esprit d’analyse et de prise de recul. L’inspiration peut venir de notre entreprise, du secteur mais aussi de secteurs connexes comme les nouvelles technologies, le lifestyle ou les media par exemple.

 

Le eSport est au coeur des enjeux du secteur aujourd’hui, et EA s’est positionné très rapidement sur le segment. Quelle est votre approche Marketing / Com de ce segment ?

Comme pour tout, il faut savoir quelles sont nos forces et nos faiblesses : EA a la chance d’avoir un produit comme FIFA qui est beaucoup joué. C’est donc une vraie force pour nous lancer dans l’eSport car la communauté est là, mais FIFA n’est pas un pur produit eSport et nous ne sommes pas organisateurs d’évènements (off ou online). Nous essayons donc de travailler avec des partenaires dont c’est le métier (media ou organisateurs), mais aussi la Ligue de Football Professionnelle car sur la partie football c’est leur ADN. Je pense que nous avons bien réussi pour une première année mais il reste beaucoup de choses à améliorer et à développer. A suivre…