Téléchargez la
brochure
Renseignez le dossier
de CANDIDATURE

Fort dynamisme du marché de la musique en France grâce à la croissance spectaculaire du streaming

Les revenus du streaming musical fait jeu égal avec les revenus issus des produits physiques.

Le SNEP (Syndicat National des Editeurs Phonographiques) a communiqué cette semaine les chiffres du marché de la musique, et ils sont très bons.

2017 marque une nouvelle année de croissance pour le marché de la musique en France avec +3,9% vs 2016.

Le marché s’établit désormais à 583 Millions d’euros.

Cette croissance est portée par la croissance du numérique +14,7% qui compense la baisse inéluctable du segment des produits physiques qui s’écroule de -4,7% malgré un très fort engouement des consommateurs pour le vinyle qui progresse de +72% cette année.

Les revenus des produits physiques représentent 51% du marché et les revenus du numérique 49%. 

L’AGE DE L’ACCES

Le marché du numérique est désormais pratiquement à parité avec le marché physique. Les revenus des produits physiques représentent 51% du marché et les revenus du numérique 49%. 

Un chiffre qui prouve une nouvelle fois l’entrée du marché de la musique dans l’âge de l’accès : A lui seul le streaming – qui totalise à lui seul 85% des revenus du numérique – marque une progression de +23,1% et totalise 42% du marché global (numérique + physique).

Le téléchargement, dernière expression du modèle de l’achat, chute de -18,6% et ne représente plus que 6% du marché de la musique numérique.

L’USAGE DOMINANT POUR LA CONSOMMATION DE MUSIQUE DEVIENT LE STREAMING

(Comme déjà souligné dans un article précédent que vous pouvez lire ici  http://emic-paris.com/retour-croissance-musique-2016/)

Après dix années de mutation et de transformation des pratiques des consommateurs, écouter la musique en streaming est désormais l’usage dominant : 42,5 milliards d’écoutes ont été effectuées en 2017 sur les plateformes de streaming audio.

La France compte désormais 4,4 Millions d’abonnés à un service de streaming et 83% des revenus du streaming provient de ces abonnés payants.

 

SUCCES DES ARTISTES FRANÇAIS ET SUCCES DES MUSIQUES URBAINES

Même si Ed Sheeran est la meilleure vente de l’année, on trouve, dans les 50 meilleurs ventes de l’année, 43 productions françaises.

Les 5 plus grosses ventes françaises de l’année sont Soprano, NIska, Vianney, Damso et Orelsan.

18 des meilleures ventes du marché sont produites en France.

 

TRANSFORMATION NUMERIQUE REUSSIE

L’année 2017 confirme le retour à la croissance puisque pour la deuxième année consécutive le marché marque une progression significative.

Dans les dix dernières années, le marché́ français de la musique a profondément évolué́. Alors qu’en 2007, le marché́ était encore exclusivement composé de revenus issus des ventes de supports physiques (92.8%), les revenus issus du numérique font désormais part égale avec ceux du physique.

Après une décennie de décroissance, la filière musicale s’est redressée et a su se transformer grâce à l’essor du streaming et au modèle de l’abonnement.